Surf Report épate et surprend

May 12, 2019

Par Daniel Delisle.

C’était l’euphorie ou presque à la suite de la victoire de Surf Report dans la meilleure classe d’ambleurs, dimanche. Un mille exceptionnellement rapide pour ce temps-ci de l’année, 1.55, un fil en fil retentissant mettant en vedette le cheval Surf Report, le conducteur Tyles Jones et l’entraîneur-proprio Francis Guillemette. Tout ce beau monde, c’est certain adore gagner et avec un clin d’oeil moqueur, adore surprendre !

Surf Report et Tyler Jones. Le 5 mai 2019

Surf Report et Tyler Jones. Le 5 mai 2019

Un échange

Ce qu’il y a d’intéressant avec cette nouvelle vague de jeunesse, c’est qu’ils ne craignent pas de s’exprimer. Et Francis Guillemette est l’un de ceux-là : « Quand j’ai acquis HP Pandora, c’était dans l’intention avouée de la faire courir dans la série québécoise de ce printemps. On m’avait prévenu qu’elle n’était pas facile et la jument a tenu parole. Alors quand l’occasion s’est présentée de m’en défaire, j’ai proposé à Jamie Copley qui semblait intéressé en elle-mêm de me la changer pour un cheval de son écurie. Et c’et ainsi que je suis devenu proprio de Surf Report. »

« Je n’avais pas d’attente particulière, sauf que Jamie m’avait laissé entendre que le cheval avait de la vitesse. Il l’avait travaillé sur la piste de sa ferme en 1.56 !  À la lumière de ce qu’on a pu voir aujourd’hui, il ne m’avait pas menti. Le cheval a bien fait la semaine dernière en arrachant la victoire en 1.57.1 dans les Préférés 3, battant au passage un très bon cheval en Glass Shadow, mais de là à battre les Bali, Stock, Mister Big Top et Windsun Cheyenne, il y a une marge. La victoire d’aujourd’hui constitue un bonus que je n’attendais pas vraiment. »

Du côté du conducteur Tyler Jones, lui aussi s’émerveillait de la course de son protégé : «  J’étais bien décidé à démarrer en force mais je n’avais pas pensé qu’il maintiendrait aussi bien sa vitesse jusqu’à la fin. Dépassé le demi-mille, je lui en ai redemandé, malgré des fractions de 27, et 55.2 et il a bien répondu. Je n’ai jamais crié victoire avant le fil d’arrivée, car je craignais les chevaux racés de ce peloton. Ouf ! il s’est rendu et c’est fantastique ! »

Pour Francis, il a impliqué dans la propriété du cheval deux de ses amis, Éric Hamel et Steven Bérard qui en sont à leur toute première expérience. Ils sont évidemment enchantés de la tournure des événements, et ce qu’il y a de merveilleux dans l’aventure, ce sont de jeunes personnes, comme Tyler et Francis. Une belle relève, et chapeau à Francis pour cette belle initiative. Rien de mieux que des jeunes pour impliquer des jeunes !

Rocky Boy reprend la forme

De l’avis de son conducteur Marc Bélanger, Rocky Boy pourrait bien reprendre la forme qui l’a caractérisé dans un passé pas si lointain, démarrant ses saisons en force avec des milles en 1.57 et des poussières. Ce fut plus modeste aujourd’hui, n’empêche, le cheval a triomphé aisément de ce regroupement de Préférés 2 et 3. Une victoire sans bavure, avec une stratégie évidente : « Mon idée, c’était de sortir fort de la barrière et de me laisser couvrir par R Rkadabra en espérant qu’il m’amène jusque dans l’entrée, ce qu’il a fait. Mon cheval n’a fait que battre un leader qui a découpé toutes les fractions. Un mille rêvé ! » Effectivement, Rocky Boy a trotté vers la victoire en 2.00, presque deux longueurs devant R Rkadabra.

Ce fut un autre après-midi réussi en ce dimanche de la Fête des Mêres, Stéphane Gendron continuant son excellent début de saison avec trois autres victoires, tandis que Marc Bélanger se distinguait avec un doublé, Rocky Boy et Madeliens Ideal, pour la pouliche une première victoire en carrière en 2.00, ce qui laisse présager une belle saison pour la fille de Western Ideal, co-propriété de Stéphane Beaudoin, Marc Bélanger et Jean Chartier.

Au domaine des nouveaux records, soulignons celui de Sultan Dor à Pierre Turcotte, 2.02.1 pour ce cheval de 10 ans avec lequel on s’est montré plus que patient ! Nouveau record aussi pour la pouliche Play Guns (Yannick Martel) en 1.59.2 et un tout premier record pour Goodbyeinhereyes ( Martin Breault ) de l’entraîneur Gabriel Beaumont, en 2.03.4 au trot. Prochain rendez-vous dimanche prochain, 19 mai.