Palefrenier, palefrenière, autre choix difficile

January 11, 2020

Décidément, le jury appelé à voter pour les différentes catégories à nominations multiples n’aura pas la tâche facile quand il s’agira de déterminer qui, en 2019, s’est mérité le titre de palefrenier, palefrenière. Les candidatures désignent toutes des personnes hautement méritoires qui se signalent par leur dévouement et leur présence au paddock.

 

Pour moi qui ai la chance de vivre chacun des quarante programmes dans ce lieu d’intense labeur, tous ces noms, toutes ces personnes, méritent qu’on leur porte attention et respect. Ont été nominés pour le précieux trophée, par ordre alphabétique, Gabriel Gagné ( écurie Carol Voyer ), Claude Raymont et Caroline Maheu ( écurie Isabelle Binet ), Diminique Michel ( écurie Daniel Martin ) et Wendy St-Pierre ( écurie Marc-André Simoneau ).

 

Gabriel Gagné

 

Ce jeune homme est sur place à chacun des départs de l’écurie Carol Voyer. Il a dix-sept ans, en est à ses premières armes dans la fonction et n’a certes pas manqué de travail tout au long de la saison. Carol s’est reposé sur lui pour ses paddocks, normalement au moins deux par jour de courses, souvent trois, même quatre. Gabriel est le beau-fils de Carol. Et comme les chevaux de Carol ont brillé tout au long de l’année, normal qu’on pense au travail accompli en amont. Sans compter les nombreuses heures de trajet, chaque fois entre le Lac St-Jean et Trois-Rivières.

Gabriel Gagné

Claude Raymond-Caroline Maheu

 

Un couple dans la vie et habituellement aussi un couple au paddock, chacun vaquant à ses occupations de palefrenier, palefrenière, avec un soin et une assiduité remarquables. Le couple possède son cheval, Fortune Fella, mais il est aussi actif pour les autres chevaux de l’écurie d’Isabelle Binet. À l’occasion, Claude revet même l’uniforme pour ‘réchauffer’ l’un ou l’autre des partants. Et avec Pascal ( Bérubé ) qui, le dimanche, prend la route d’Ottawa, c’est à Claude qu’incombe le retour des chevaux à l’écurie. On peut donc dire de ce sympathique couple de Québec, qu’ils sont à leur façon, chacun indispensable à la bonne marche de l’écurie Binet.

Caroline et Claude

 

Dominique Michel

 

Conjointe de Daniel Martin, les responsabilités de Dominique sont nombreuses et multiples tout autant qu’essentielles à la bonne marche de l’écurie, à St-Barnabé comme à H3R, comme à Rideau et même à Toronto. Dominique remplit donc des tâches variées et importantes, s’occupant bien évidemment des partants au paddock trifluvien, mais aussi des poulinières, des bébés, des chevaux au repos à l’écurie de St-Barnabé. On la trouvera parfois enthousiaste suite à de solides performances, et parfois aussi, cachant mal ses déceptions, tant elle a à coeur le succès de chaque participant. Une grande passionnée et une amoureuse des chevaux avant tout.

Dominique Michel

 

Wendy St-Pierre

 

La conjointe de Marc-André Simoneau parle davantage par ses actions que par ses mots. L’année 2019 pour elle a certes été très active, elle qui a dû pendant plusieurs semaines, assumer la responsabilité sur place de l’écurie d’un Marc-André, blessé et diminué, jusqu’à ce que celui-ci recouvre ses moyens. Il a donc pu compter, non seulement sur une conjointe, mais sur une personne responsable, compétente, dévouée à la bonne marche de l’écurie. Leurs chevaux d’ailleurs n’ont pas trop souffert de l’absence de leur leader, tout cela rendu possible par l’implication totale de Wendy, qu’on a aussi vue sur le sulky à l’occasion du Circuit Régional. Une belle nomination !

Wendy et Hooter Shooter

 

 

En conclusion

 

Dans cette catégorie aussi, les juges ne l’auront pas facile. Des candidatures de qualité, des personnes dont le dévouement et l’implication ne font pas de doute.  À ce jury de déterminer le lauréat tout en soulignant les mérites des candidatures de chacun, de chacune.