Le savoir-faire québécois brille à The Meadowlands

August 4, 2019

Grand jour pour les gens de chevaux du Québec que la journée d’hier à The Meadowlands, jour de l’Hambletonian. Nos concitoyens ont réalisé les deux exploits du jour dans les  deux courses les mieux dotées de la journée, les plus prestigieuses aussi avec des victoires ans le Hambletonian et dans le Hambletonian Oaks. Une véritable célébration d’un conducteur, de deux entraîneurs, de quelques proprios du Québec. Voilà qui mérite d’être souligné à grands traits.

 

Le Hambo à Forbidden Trade

 

On attendait les favoris de la Suède, la brigade de Marcus Melander qui, dans la finale avait réussi à placer pas moins de trois chevaux de son écurie : le grand favori Greenshoe, le 2e choix de la cote Gimpanzee et le gagnant de la première éliminatoire, Green Manalishi S, des chevaux conduits respectivement pas Brian Sears, David Miller et Tim Tetrick. C’est plutôt le cheval canadien Forbidden Trade, conduit par Bon McClure, entraîné par Luc Blais pour l’Écurie Détermination qui a prévalu par un cou aux dépens du grand favori des parieurs, Greenshoe, envoyé à la barrière à 2/5.

Forbidden Trade, gagnant de la 94e édition du Hambletonian

Comme il l’avait fait dans son épreuve éliminatoire qu’il avait terminée au 3e rang avec encore passablement de pouvoir, Forbidden Trade a surpris un peu tout le monde en arrachant la victoire avec panache en 1.51, coté à 15/1.  L’Écurie Détermination de M. Serge Godin est un gros joueur dans le trot nord-américain, procédant à des achats importants dans la plupart des grands encans. Les succès des dernières années laissaient entrevoir des jours meilleurs, mais comme dans notre merveilleux monde, il n’y a rien d’absolu, il aura fallu un Forbidden Trade en grande forme pour l’épreuve la plus prestigieuse du trot et amble. Serge Godin sait s’entourer des meilleurs : Luc Blais est très certainement à la clé de ses succès.

Luc, Jacques Blais et Bob McClure entourent Fordidden Trade

 

Forbidden Trade a été un achat de 110 000$ à l’encan d’Harrisburg en novembre 2017. Avec les 500 000$ gagnés hier, il approche maintenant le cap du million en bourses, soit un peu plus de 972 000$. La victoire a été acquise en 1.51 et constitue une nouvelle marque pour le cheval. Bravo Serge Godin, bravo Luc Blais !

Luc Blais et son champion

 

Le Hambo Oaks à When Dovescry

 

Autre triomphe du savoir –faire des gens d’ici, la victoire spectaculaire de la pouliche de 3 ans, When Dovescry dans le Oaks. Une victoire pratiquement acquise de fil en fil pour l’entraîneur René Allard, le conducteur Simon Allard, les proprios,Go Fast Stable et Yves Sarrazin. Certes un des plus beaux moments dans la carrière de tous ces gens dont le talent et le flair ne sont plus à démontrer. When Dovescry, malgré sa victoire la semaine précédente dans son épreuve éliminatoire, a été envoyée à la barrière comme second choix des parieurs, ce qui ne l’a pas empêchée de s’imposer avec autorité devant cette même favorite, Millies Possession.

René Allard, l’homme derrière les succès de When Dovescry

When Dovescry est une fille de Muscle Hill, payée 205 000$ à l’encan de Lexington en 2017. Avec les 250 000$ d’hier, elle a poussé ses gains à vie à plus d’un demi-million. Son fait d’arme à 2 ans avait été une 2e place dans la finale du Breeders Crown, disputée à Hoosier Park.  Ce n’était hier que son 5e départ en 2019, son 13e à vie. Et si la tendance se maintient on devrait la revoir parmi les meilleures dans les semaines et mois qui viennent jusqu’au Breeders Crown en octobre. Bravo à l’Équipe Allard ! Cet exploit est digne de mention et nous rend tous fiers.

Simon Allard et When Dovescry prenant la mesure de leurs adversaires

Il s’est parié le montant record de 6.5M$ sur le programme d’hier à The Meadowlands qui termine le meeting des champions. Les activités à East Rutheford reprendront le 11 octobre prochain.

 

À H3R, les activités de courses reprennent ce jeudi 8 août, avec les deuxièmes éliminatoires de la Coupe de l’Avenir, à l’amble.