L’année 2019 en chiffres

January 4, 2020

On leur fait parfois dire toutes sortes de choses, mais il n’en demeure pas moins que des chiffres sont des valeurs absolues très significatives en eux-mêmes. 2019 n’échappe pas à cette règle et en parcourant les deux principaux sites que sont celui de la USTA et de SC, on arrive à se faire une idée précise des succès individuels.

Aucun doute, l’année 2019 aura été celle de Tim Tetrick sur le sulky, mais elle aura aussi vu l’émergence de ce curieux de phénomène venu du bout du monde qu’est Dexter Dunn, que l’on a d’ailleurs consacré comme le conducteur par excellence aux États-Unis. Ses statistiques ne mentent pas : il s’est rapidement hissé en un an parmi le top trois, ce qui n’est pas une mince affaire. On le retrouve dans la précieuse colonne des dollars, celle qui compte le plus en définitive, au 3e rang derrière Tetrick et Yannick. Cet exploit a été à juste titre souligné par les scribes américains.

 

Voici donc ce classement en dollars américains des meilleurs boursiers chez les conducteurs en Amérique auquel j’ai joint les dollars récoltés par nos Québécois d’origine :

1er Tim Tetrick 15.6M$ avec 758 victoires

2e Yannick Gingras, 13.4M$ avec 412 victoires

3e Dextern Dunn, 12M$ avec 461 victoires

24e Louis-Philippe Roy, 4.7M$ avec 293 victoires

25e Sylvain Filion, 4.6M$ avec 291 victoires

28e Simon Allard, 4.6M$ avec 389 victoires

31e Daniel Dubé, 4.2M$ avec 169 victoires

 

Sans surprise, le classement des meilleurs boursiers chez les entraîneurs, est une fois de plus dominé par Ron Burke :

1er Ron Burke, 21.3M$ avec 977 victoires

2e Tony Alagna, 5.9M$ avec 161 victoires

3e René Allard, 5.8M$ avec 339 victoires

12e Richard Moreau, 3.4M$ avec 285 victoires

32e Luc Blais, 2.1M$ avec 57 victoires

36e Benoît Baillargeon, 1.8M$ avec 109 victoires

 

Au Canada, avec cette fois des dollars d’ici :

1er Louis-Philippe Roy, 6M$

2e Sylvain Filion, 6M$

*** ils ne sont séparés que par quelques dizaines de milliers de dollars !

Côté victoires :

1er Marc St-Louis, 332 victoires

2e Rob Shepherd, 321 victoires

3e Louis-Philippe Roy, 292 victoires

4e Sylvain Filion, 290 victoires

 

Du côté des entraîneurs de ce côté-ci de la frontière :

1er Richard Moreau, 4.5M$

4e Benoït Baillargeon, 2.3M$

8e Luc Blais, 1.6M$

Avec les victoires :

1er Richard Moreau, 285 victoires

6e Benoït Baillargeon 109 victoires

9e Guy Gagnon, 92 victoires

 

Un coup d’oeil sur Rideau qui est devenu le territoire des Québécois :

1er Guy Gagnon, 813 220$ avec 171 victoires

2e Pascal Bérubé 581 788$ avec 104 victoires

3e Stéphane Brosseau, 563 538$ avec 97 victoires

4e Jonathan Lachance, 378 621$ avec 68 victoires

5e Marie-Claude Auger, 314 109$ avec 47 victoires

 

Chez les entraîneurs :

1er Guy Gagnon, 415 313$ avec 83 victoires

3e Yves Tessier, 304 141$ avec 55 victoires

 

Ont connu en 2019 leur meilleure année en carrière :

Steeven Genois : ses 78 victoires et ses 602 716$ constituent des sommets pour lui en carrière, triplant sa production dans les deux colonnes, victoires et dollars.

Pascal Bérubé, en multipliant ses présences à Rideau a atteint l’impressionnant total de 831 648$, un sommet pour lui aussi.

Simon Allard, avec ses 4.7M$ amassés en 2019 conclut sa meilleure année en termes de dollars amassés.

 

Au cours des derniers jours, le phénomène Aaron Merriman a conclu sa troisième saison de 1 000 victoires et plus au cours de l’année 2019. Phénoménal !

Bon McClure vient en tête de liste pour les nominés du Dan Patch Award aux USA. Il est aussi en nomination avec LPR pour le titre de meilleur conducteur au pays en 2019.

Chapeau enfin à Sylvain Filion qui a conclu le meeting de Mohawk en tête des conducteurs. Il a réussi à s’imposer face aux jeunes loups, un exploit digne de mention.

NDLR. Les statistiques apparaissant ci-dessus ont été compilées en début de semaine. Il peut donc y avoir quelques variables avec les chiffres au 31 décembre.