L’ambleur de l’année, un choix difficile

January 10, 2020

Rarement aura-t-on vu des prétendants d’une telle qualité pour le titre d’ambleur de l’année à H3R. Trois candidats dont les mérites sont évidents, les succès enviables et la réputation de très bons chevaux, partagée par tous les amateurs. Pour les uns, ils s’arrêteront au nombre de victoires, pour d’autres à l’opposition à laquelle ils auront fait face, pour d’autres enfin, ce sont les dollars amassés qui compteront le plus. Faites votre choix et voyez qui de Hooter Shooter, Maracasso ou Surf Report, sera votre coup de coeur.

 

Hooter Shooter

 

Le cheval de Marc-André Simoneau aura connu en 2019 toute une campagne à H3R. 21 de ses 25 courses ont été disputées contre des pelotons de qualité, soit dans les Préférés 1,2,3 ou même dans l’Open Pace à l’occasion. 25 fois sur 25, il aura donné à son proprio entraîneur Marc-André Simoneau, un chèque. Un cheval d’une régularité exemplaire, un cheval dont les sprints dans le dernier droit auront marqué les esprits. Jamais vraiment battu, il trouvait toujours le moyen de finir sa course avec des montées à l’emporte-pièce dont les parieurs se sont délectés.

Hooter Shooter et Stéphane Brosseau filant vers la victoire

En 25 départs à H3R donc ( et ce sont les seuls qui comptent dans l’attribution du titre ), il a conservé une fiche de  8-4-6 pour des gains de 28 656$. Plusieurs conducteurs se sont assis sur le sulky de ce fils de Badlands Hanover, mais c’est surtout aux guides de Stéphane Brosseau qu’il aura brillé le plus.  Son mille le plus rapide a été chronométré en 1.54.3 sous nos yeux.

 

Maracasso

 

Après une année et demie d’inactivité, le cheval de l’Écurie Alpha de Metabetchouane ( Sylvain Tremblay ) a rebondi sous les soins de son nouveau conducteur entraîneur Carol Voyer. Son ascension vers les meilleures classes a été progressive : il aura mis onze courses avant de se hisser au meilleur niveau, avec deux séquences de trois victoires. Ce fils de Liz Mara, maintenant âgé de 8 ans, a combattu bec et ongles à chacun de ses départs. Des victoires jamais trop faciles, remportées à l’arrachée, démontrant ainsi à tous son grand coeur. En voilà un qui n’était jamais battu.

Maracasso et Carol Voyer, lors d’une des neuf victoires à H3R

Il a pris 20 départs à H3R en 2019, conservant une fiche de 9-3-1 pour des gains monétaires de 23 017$, avec une victoire signée en 1.54.2.  Carol l’a conduit dans toutes ses courses, sauf une, à H3R, dans laquelle il avait cédé le contrôle à Bob McClure. Plusieurs amateurs auront aimé sa rapidité quasi instantanée, son endurance et sa combativité. Un bon choix, pas de doute.

Surf Report

 

Son entraîneur actuel, Armand Rousseau de Sorel, a connu au cours des dernières semaines des ennuis majeurs de santé, aux dires de son proprio Dany Nadeau. On ne peut que profiter de l’occasion pour lui souhaiter un prompt et rapide retour à la santé pour procurer à Surf Report une autre fructueuse année. Des trois candidats, seul Surf Report a couru en 2019 pour plus d’une écurie. Il a en effet entamé la campagne à H3R sous les couleurs de Francis Guillemette, résigné à le vendre après avoir été lui-même aussi, éprouvé par la maladie.

Tyler Jones amenant Surf Report, premier sous le fil

Surf Report, c’est la ténacité incarnée. Tous ses 24 départs à H3R ont été courus contre l’élite et jamais le cheval n’a abdiqué, se signalant avec une fiche de 5-6-2 pour des gains de 21 745$ et un record chez nous en 1.55. Conduit par Tyler Jones, il s’est battu comme un brave chaque fois que ses sabots ont foulé le tracé. Un vrai bagarreur, hargneux, tenace et agressif. Il a gardé le même style dans les deux écuries. Dany Nadeau a opté cet hiver pour accorder un repos complet à ce fils de Sportswriter, âgé de 8 ans. Après 72 départs, voilà un repos dûment mérité. Il a ses fans.

 

Le jury

 

Ouf ! Dans ce cas-ci aussi, les quatre personnes chargées de désigner l’ambleur par excellence à H3R en 2019 n’auront pas la tâche facile. On est loin d’un choix évident et chacun des trois candidats a ses mérites. On ne peut que souhaiter aux trois la meilleure des chances pour le 18 janvier prochain.

Scène de courses hivernales