Huit partants pour Francis Richard, demain

June 6, 2019

Plutôt discret depuis le début de la saison, Francis Richard, l’entraîneur par excellence à H3R en 2018, lancera dans la mêlée vendredi, pas moins de huit coursiers. Par deux fois, dans les 7e et 10e courses, ce seront deux partants. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce sera une entrée remarquée pour l’homme qui entraîne un peu plus d’une vingtaine de chevaux, sur la rive sud de Trois-Rivières, à Bécancour.

 

Des premiers départs

 

Toujours affable, Francis a bien voulu nous partager certaines de ses convictions quand il s’agit de premiers départs pour ses chevaux : «  Un premier départ, ça reste un premier départ, dans le sens que les chevaux ont beau avoir été bien préparés, une qualification n’est pas une course. À l’évidence, une qualification, c’est moins exigeant. Dans mon cas, j’ai tenu à leur en faire faire deux plutôt qu’une quand c’était possible. Spécialement pour les plus jeunes. Et ensuite, compte-tenu que de courir à chaque semaine peut devenir exigeant, je leur ai donné une semaine de congé plutôt que de les faire courir tout de suite après. C’est tentant de les faire courir dans les jours qui suivent leur dernière qualification, mais je résiste à cette envie ! »

 

« Comme d’autres entraîneurs l’ont déjà souligné, ce n’est pas facile de préparer des chevaux ce printemps. La météo n’est pas au rendez-vous, et pour baisser les temps dans des milles d’entraînement, il faut de la chaleur, et de la chaleur, il n’y en a guère.

C’est encore plus vrai avec les 2 ans, et j’en ai près d’une dizaine. Actuellement, on tourne autour de 2.20; avec de la chaleur, on pourrait faire mieux ! »

Wild River Swan avait conclu sa saison 2018 sur une note victorieuse le 25 novembre dernier avec Louis-Philippe Roy sur le sulky

Incidemment, six des huit montures en piste demain en seront à leur tout premier départ de la saison 2019. Même que pour un d’entre eux, Gambler Panic  à la 7e, ce sera un tout premier départ en carrière.

 

Les conducteurs

 

De son propre aveu, Francis n’est pas particulièrement entiché de la formule qui veut qu’un conducteur donné soit attitré en exclusivité à une écurie. « Ce n’est pas toujours possible d’avoir le même conducteur pour tous les chevaux. Ma politique là-dessus est assez simple. Ce sont les propriétaires qui décident qui ils veulent voir derrière leurs chevaux. Ils n’ont qu’à me transmettre leur volonté. » La preuve de cet avancé est très éloquente demain : pas moins de cinq conducteurs différents défileront sur les montures de l’écurie Richard. « C’est important pour moi d’avoir une bonne relation avec la plupart d’entre eux. »

France Panic et Francis Picard quand la pouliche y est allée de son meilleur effort en 2018

Pour vous donner une petite idée de qui conduira les chevaux de l’écurie demain, il suffit de mentionner Francis Picard, Jocelyn Gendron, Tyler Jones, Pascal Bérubé et Stéphane Brosseau. Beaucoup de talent chez ces messieurs.

 

Des chances de victoire

 

Comme il ne faut jamais compter pour battu un entraîneur qui a dominé la scène des courses en 2018. Il faut honnêtement penser que certains des chevaux qu’il enverra en course demain , ont des bonnes chances de victoire. Il suffit par exemple de penser à un cheval comme Matts Phil qui décollera de la pôle dans la 9e course, lui qui en sera à une troisième sortie avec Pascal Bérubé aux guides.  Le cheval des frères Desrochers a gagné pas moins de neuf fois l’an passé.

Matts Phil, un membre à parts entières de la famille Desrochers depuis des lunes

 

Ce sera aussi demain jour de rentrée pour deux chevaux de l’écurie Velaye, Capteur De Reve et Lit De Rose, des habitués du cercle des vainqueurs qu’on a confiés au très performant Stéphane Gendron. Présence aussi demain de trois réguliers de Rideau en Marie-Claude Auger, Guy Gagnon et Richard Simard.

 

Signal du premier départ à 19h. Pour les gens bien branchés, l’émission Le Cercle des Vainqueurs à compter de 18h sur HPI ou TRN.