Des O’Brien Awards à saveur québécoise en 2020

December 27, 2019

Standardbred Canada a révélé au cours des derniers jours les noms des finalistes en vue de la 31e édition des O’Brien Awards pour la saison 2019. La cérémonie qui met un point final aux prouesses de toutes sortes réalisées dans la dernière année, est un événement couru. Les lauréats en retirent évidemment une fierté toute légitime puisque c’est un honneur pan-canadien, pourrait-on dire. Bien que dominé par les Ontariens, des participants de d’autres juridictions arrivent à faire reconnaître leurs mérites, et c’est très bien ainsi. La cérémonie se tiendra le 1er février dans un hôtel de Mississauga.

Comme il arrive pratiquement chaque année aussi, les Québécois, réussissent fort bien à tirer leur épingle du jeu et ce sera encore le cas cette année. Voyons voir !

 

Entraîneur de l’année

Ce sont deux de nos compatriotes qui sont en nomination. On y retrouve encore cette année, pour la 7e fois de sa carrière, Richard Moreau qui domine outrageusement dans les deux catégories des victoires (280) et des dollars accumulés (4.4M$). Richard l’a emporté au cours des six dernières années, un exploit digne de mention. Cette année, pour lui faire la lutte, on retrouve Luc Blais qui, en 2019 a connu la meilleure année de sa carrière, 2.5M$ de gains et 57 victoires comme entraîneur de la prestigieuse écurie Détermination. Chose certaine, le titre reviendra à un Québécois !

 

Conducteur de l’année

Pour la 2e année consécutive, les deux finalistes sont Bob McClure et Louis-Philippe Roy. Louis-Philippe l’avait emporté l’an passé. Encore cette année, il présente des chiffres très impressionnants : plus de 6.1M$ de gains et près de 300 gagnants. On se souviendra en outre qu’en 2016, LPR s’était vu décerné le titre enviable de Future Star. Un beau palmarès en peu de temps.

C’était l’an passé en pareilles circonstances !

Horsemanship

Une belle candidature surprise dans cette catégorie que celle de Mario Baillargeon qui fera la lutte à Gilles Barrieau. Mario a été au cours de la dernière année un entraîneur très occupé avec la thestable.ca . Il y a mérité 17 victoires et des gains de plus de 235 000$, sans compter sa part de victoires sur le sulky, 38 avec plus de 850 000$ de gains. Ne serait-ce pas là une maginifique occasion de couronner une carrière déjà fructueuse ?

 

Trotteur de 2 ans

Deux jeunes trotteurs de propriété québécoise s’affrontent dans la catégorie : HP Royal Theo de MM Claude Hamel et Michel Damphousse contre Port Perry de l’écurie Détermination. Les deux trotteurs présentent des statistiques assez semblables et les départager ne sera pas facile. HP Royal Theo  (286 000$) et Port Perry (303 000$). Les deux sont en plus entraînés par deux des nôtres, Benoît Baillargeon et Luc Blais.

 

Trotteur de 3 ans

Forbidden Trade, de Détermination est évidemment en lice, suite à son immense succès dans le dernier Hambletonian. Il s’agit d’un exploit peu commun d’aller décrocher aux USA les honneurs de la course la plus prestigieuse, à la barbe des Américains et des gros noms comme Greenshoe ! Bravo Luc Blais, bravo Bob McClure !

 

Trotteuse âgée

Emoticon Hanover est à juste titre encore sur les rangs. Quelle magnifique façon ce serait pour elle de terminer sa carrière avec cet O’Brien. Entraînée par Luc Blais pour Détermination, Emoticon est en bonne posture pour décrocher cet honneur.

Reverra-t-on cette scène pour Emoticon Hanover cette année ?

Trotteur âgé

Musical Rhythm, co-propriété de Claude Hamel et de son entraîneur Ben Baillargeon, ce trotteur remarquable est sur les rangs . Il a gagné en 1.50.4 cette année avec des gains de plus de 200 000$. Il recevra sûrement l’attention de plusieurs voteurs.

 

Quoi qu’il arrive , 2019 aura été une bonne année pour les nôtres et le gala des O’Brien en récompensera sans doute plusieurs. On leur souhaite la meilleure des chance !