Daniel Dubé pousse This Is The Plan à un mille record

August 18, 2019

Plusieurs experts penchaient pour un mille record à H3R en ce jour magnifique du Prix d’Été 2019. Les audacieux parlaient d’un nouveau record de tracé, les plus osés d’un mille sous les 1.50, mais bien peu avaient prévu un mille extraordinaire de 1.49.1, le mille le plus rapide jamais franchi au Canada sur un tracé d’un demi-mille, tous âges confondus. 1.49.1, c’est aussi à un cinquième du record mondial sur ce style de tracé. Une performance dont les nombreux amateurs se souviendront longtemps. This Is The Plan et Daniel Dubé s’inscrivent donc dans le livre des records.

 

Un départ rapide

 

Les démarreurs rapides à la barrière étaient nombreux dans ce peloton, pas de doute. Daniel a tiré avantage de son excellente position de départ pour prendre les devants aussi rapidement que dans le tout premier tournant. On a reconnu là l’as des démarrages en force. Les adversaires se sont rapidement rangés dans un premier quart en 26.2 qui n’annonçait pas encore ce qui allait suivre. La demie en 54.4 non plus d’ailleurs. La vitesse pure fut de la partie quand Louis-Philippe Roy a pointé son Jimmy Freight. Un troisième quart en 26.3, avec Jimmy Freight le nez au vent ( quel valeureux guerrier celui-là ! ) On est en 1.21.2. Jimmy Freight ralentit de cet effort gigantesque et Doug McNair et le redoutable The Downtown Bus sonnent la charge pour le dernier sprint. Rien n’y fit. Un dernier quart en 27.4 scellait l’issue de la rencontre en 1.49.1 !

La photo ! Daniel Dubé, This Is The Plan et le chrono de 1.49.1

Les amateurs ont applaudi. Ils venaient d’être les témoins privilégiés d’un mille historique, non seulement à H3R mais partout au Canada. This Is The Plan, quel cheval! Un cheval de grosseur moyenne, aucune botte de protection ( nerfs ou genoux ), un cheval qu’on serait tenté de décrire comme parfait. Quel moteur ! Quelle pointe de vitesse ! Quel courage aussi !

 

Daniel ému

 

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut voir un Daniel Dubé, ému. Des courses hyper importantes, dotées jusqu’à 1M$, il en a gagné, et  plus d’une. Des records aussi, il en a battu. Il a conduit de grands champions, on s’en souvient tous. Mais gagner le Prix d’Été devant les siens, sa famille, ses amis, ses admirateurs aussi, voilà qui a un brin ébranlé son homme ! Toujours aussi volubile, il a quand même admis être très heureux : « C’est la cinquième fois que je participe au Prix d’Été et celle-ci fut la bonne. J’avais le meilleur cheval et il  s’est magnifiquement comporté. Un vrai champion. Dans des courses antérieures, je l’ai vu quelque fois passer mes montures, mais aujourd’hui, c’était mon cheval et j’avais bien l’intention de ne laisser passer personne. »

Les deux champions du jour !

« Il a vraiment répondu comme un champion. L’attaque de Jimmy Freight était quelque chose, il l’a repoussée, mais il lui a fallu ensuite repoussé celle de The Downtown Bus. Et il avait encore assez d’énergie pour le faire. Chapeau à l’équipe Ron Burke qui a amené à cette compétition un cheval prêt. »

 

Une prédiction d’il y a quelques années

 

Guy Corbeil, l’homme qui est à l’orgine de la relance des courses à H3R, m’a confié dans les tout débuts du premier meeting en 2012 :  « Un jour, Prof, un cheval ira 1.50 ici à H3R ». Je trouvais la prédiction un brin irréaliste, mais Guy a eu raison.

La photo officielle

La sous-carte

 

Les amateurs ont aussi eu droit à tout un mille dans la dernière tranche de la Coupe des Éleveurs, alors que Ashleysbest a égalé la performance de Duc Dorleans, de 1.52.4 pour un poulain de 3 ans à l’amble, une performance qui datait de 2013. Ce poulain que Pascal qualifie de ‘pas facile à mener’  a poinçonné toutes les fraction du mille avec énergie. C’est un poulain élevé par Marc Hébert de Masham, qui en est toujours le proprio et qui est entraîné par Sylvain Côté. Une performance tellement dominante que le second cheval était à plus de 4 longueurs derrière, sous le fil.

 

Les pouliches de 3 ans ont aussi bien fait, la pouliche Audi Bayama, entraînée par Yves Filion et conduite par Sylvain est venue à un petit cinquième de seconde du record réalisé en 1996 par Canaco Motion. L’autre division de pouliches a été remportée par Olis Spirit, une pouliche entraînée et propriété de Lois Russell. C’était sa toute première victoire en carrière et elle a largement bénéficié d’une conduite exceptionnelle de Louis-Philippe Roy.  Elle a retourné 42.80$ en pari gagnant.

 

Parlant de LPR, quelles performances encore une fois sur sa piste : cinq victoires, rien de moins. Croyez-en la rumeur : les amateurs présents n’en revenaient toujours pas de tant de maîtrise et de talent. Exactement le Louis-Philippe qu’on a vu progresser à H3R.

Un aperçu de la foule de la 6e édition du Prix d’Été

Des bravos à distribuer

 

Toute l’équipe de Madame Murielle Thomassin mérite des félicitations pour cette 6e édition. Il faut parler absolument de Sylvain Blais et de ses acolytes qui ont préparé une piste parfaite pour la journée. C’est ce travail, ne l’oublions pas, qui permet les records. Bravo à tous les autres, des cuistots aux guichetières, en passant par notre descripteur Guy Lafontaine, aux gens de micro comme Ghislain Paquet et Steven Wolf. Les amateurs ont répondu avec 196 798$, un record pour le Prix d’Été.

 

Il sera difficile après tant d’émotions de revenir à la programmation normale, mais la vie continue et les courses reprennent de plus belle vendredi 23 août, 19h.