Cesar Duharas éblouissant dans un mille record

July 27, 2019

Oui, plusieurs de ses rivaux directs ont brisé leur allure, oui la température chaude et humide favorise la vitesse, n’empêche ! Cesar Duharas a trotté ce soir un mille absolument remarquable, sans aide, seul ou presque en piste, dans un étincelant 1.56.1, une seconde et trois cinquièmes de mieux que le record récemment établi par Only For Justice. Denis Guériel entraîne, Pascal Bérubé conduisait pour le Haras de l’Estrie.

 

Toujours sans le pousser

 

Pascal Bérubé qui en a vu pourtant d’autres et qui a déjà son nom dans le livre des records n’en revenait tout simplement pas : « J’avais la position extérieure, mais le cheval était sûr dans son trot, très énergique, alors je l’ai laissé décoller, ce qu’il a fait sans aucun effort. Au fur et à mesure que le mille progressait, je devais tenter du mieux que je pouvais, de le modérer. C’était un train d’enfer, j’en étais conscient, mais je ne pouvais pas y faire grand chose. Au poteau du trois quarts en 1.26.2,  le cheval était encore extrêmement énergique, volontaire. Dans le dernier droit, je n’en croyais pas mes yeux tellement il filait vers le fil à une vitesse qui n’a jamais diminué du mille. Mon rôle ne consistait qu’à le garder dans le trot ! Croyez-moi, c’est un mille dont je me souviendrai longtemps. »

Cesar Duharas et Pascal Bérubé, nouveau détenteur du record au trot pour un 3 ans, 1.56.1

Et pour cause ! Des milles sous les 1.58 à H3R il n’y en a pas eu beaucoup dans l’histoire de l’hippodrome. Surtout couru de cette manière, sans aucune aide extérieure d’aucun de ses rivaux. Les fractions disent tout, mais la charte raconte aussi que ses rivaux ne l’ont jamais approché du mille. Il avait trois longueurs au quart, dix à la demie, dix-huit aux trois quarts et près de trente sous le fil. Un exploit digne de mention. Denis Guériel confirmait la grande forme de son poulain ces jours-ci : « L’exploit sera de le garder dans cette forme splendide au cours des prochaines semaines. Notre prochain rendez-vous ici n’est pas pour demain ! »

 

Cor Leo épatante

 

Maxime Velaye, l’entraîneur officiel de la pouliche Cor Leo était formel : « Le succès de ce soir, on le doit à Elsa Richer, c’est elle qui a cru en cette pouliche et qui l’a amenée au succès remarquable de ce soir ». Elsa était d’ailleurs bien fière de sa protégée : « Elle n’est pas grosse mais elle a le coeur à la bonne place. Elle était très nerveuse, très anxieuse. Il a fallu des semaines de patience pour lui donner confiance et la calmer. Je suis bien heureuse de ce qu’elle a fait ce soir. On a fait beaucoup de choses avec, jusqu’à changer son alimentation, mais elle en valait la peine.  J’ai toujours pensé qu’elle serait bonne, car je la savais rapide. La grosseur ( la pouliche est encore petite ) n’a rien à voir avec le talent. C’est une battante, et maintenant qu’elle est plus relaxe, tout est possible. »

Cor Leo et Stéphane Gendron devancent Justice Society et Stéphane Brosseau en 2.01.

 

Cor Leo est une fille de El Titan, propriété d’Écurie Provoquante. Elle n’en était ce soir qu’à son deuxième départ en carrière, une belle victoire en 2.01 devant Justice Society et Choo Choo Blue. Stéphane Gendron était aux guides.

Maxime Velaye et Elsa Richer entourent leur protégée, Cor Leo

 

Un 2 ans solide

 

Fallait voir le contentement légitime de Marc-André Cormier suite à la victoire de son 2 ans Solid Man, le demi-frère de son as ambleur Solid Performance, malheureusement décédé au cours des derniers jours : « J’étais monté expressément à London pour l’acheter. Sa mère, une In The Pocket est vieillissante, et je ne pouvais pas prendre la chance qu’elle n’ait pas un autre rejeton, je l’ai donc acheté. Et il tient beaucoup de son aîné, son attitude est semblable. Sa victoire de ce soir en 2.00.1 à son 2e départ à vie est très positive et encourageante. »

Brillant ce Solid Man pour Francis Picard et Marc-André Cormier en 2.00.1

 

Belle soirée qui a donné lieu à plusieurs surprises et qui n’était pas évidente pour les analystes et les parieurs. Cesar Duharas a retourné 20$, Solid Man presque 17$, Cor Leo plus de 32$, Bemol Kalie 29$, pour ne nommer que ceux là. Pascal Bérubé a réussi un triplé, Francis Picard un doublé. Le prochain rendez-vous est pour dimanche, 28 juillet, avec une carte complète de onze courses. Ensuite ce sera la relâche pour faire place aux chevaux-vapeur !